Domaine du Mortier Boisard fils - SAINT NICOLAS DE BOURGUEIL

Les millésimes au Domaine du Mortier

Rétrospective des millésimes depuis 2007, date des premières vendanges manuelles.



Les vendanges au Domaine du Mortier


Millésime 2014

Les millésimes au Domaine du Mortier
Au Domaine du Mortier, les vendanges 2014 ont débuté sur la commune de Brain-sur-Allonnes  avec la parcelle de Sauvignon Blanc, par un premier tri.
Au deuxième passage, le Grolleau fut vendangé pour sa première année. Enfin, le Cabernet franc issu de vieilles vignes clôturait cette première pour la cuvée 180 jours.
Le 30 septembre sonna l'heure des vendanges officielles pour les premières parcelles sur Saint Nicolas de Bourgueil.
Durant une dizaine de jours , une vingtaine de joyeux travailleurs cueillit des raisins de bonnes factures. L'état sanitaire fut satisfaisant et les quelques grappes rosées ou pourries furent écartées sur la table de tri installée au chai.
L'ambiance chaleureuse ne pouvait être atteinte sans l'équipe des cuisines, qui comme chaque année, concocta d'excellents repas chaque jour!
Les vendanges prirent fin le mercredi 8 octobre avec le Cabernet sauvignon dans la bonne humeur et sous un soleil, revenu après deux jours de congé.
Le millésime 2014 commence son histoire avec de beaux raisins rentrés au chai dans de bonnes conditions climatiques et surtout avec un état sanitaire satisfaisant. Cela laisse entrevoir de beaux vins de garde en perspective...voilà une affaire à suivre de près!

Millésime 2013

Les millésimes au Domaine du Mortier
2013 des conditions météorologiques extrêmes: janvier doux et humide ensuite du froid, un très mauvais printemps préjudiciable à la vigne, un gel le 29 avril, de la grêle le 17 juin, un été assez ensoleillé mais septembre de nouveau humide, bref encore compliqué.
Finalement et malheureusement notre plus petite récolte depuis notre installation en 1996 (23hl/ha). Nous avons dû commencer le 5 octobre à cause de la pourriture qui commençait à s'amplifier, nous avons terminé le 13 octobre avant de nouvelles pluies importantes. Nous sommes contents d'avoir terminé rapidement, nous avons dû trier dans certaines parcelles mais aussi quelques satisfactions quand même.
Nous aurons cette année des cuvées légères sur le fruit et digestes (degré autour de 11%).
 

Millésime 2012

Les millésimes au Domaine du Mortier
2012, difficile d’en parler, l’année de tous les caprices météorologiques : froid et humidité. On n’a pu que constater de multiples dégâts : gel d’hiver, gel de printemps, grêle, mauvaise floraison, de la grillure en août (certainement la seule journée chaude de l’année) et enfin un peu de pourriture pour finir.
Finalement et malheureusement une demi-récolte par rapport à 2011. Après beaucoup d’hésitations, nous avons décidé de commencer le mardi 9 octobre pour les terroirs les plus précoces et après quelques pauses obligatoires dues à la pluie, nous avons terminé le 17 octobre.
Nous sommes assez satisfaits de l’état sanitaire des raisins qui s’est plutôt bien tenu et le tri à la vendange et au chai a affiné la sélection : un grand merci encore aux vendangeurs qui ont subi le froid et l’eau.
Nous aurons cette année des cuvées sur le fruit, digestes (degré entre 11 et 12.5%) et gourmandes, pas de grosses matières naturellement. Nous serons vigilants pendant l’élevage car ce sont des vins fragiles avec peu d’acidité et des ph élevés.
 

Millésime 2011

Les millésimes au Domaine du Mortier
Un petit retour sur 2011. Un millésime encore étonnant pour sa précocité, un temps chaud, sec et ensoleillé au printemps, un été froid et humide et enfin le retour du beau temps à la mi-septembre.
Nous nous attendions en juin à un millésime solaire, finalement, on s’oriente plutôt sur des vins fruités et délicats avec  des degrés moins élevés que ces dernières
années.
La récolte a commencé le 15 septembre pour se terminer le 23, encore une belle équipe de vendangeurs solidaires et adorables. Peu de trie cette année, l’état sanitaire s’est tenu malgré quelques inquiétudes en début de vendange. C’est pour cela que nous avions mis en place un tri supplémentaire au chai. Des fermentations alcooliques et malo-lactiques supersoniques.
 

Millésime 2010

Les millésimes au Domaine du Mortier
Un beau millésime solaire avec de beaux degrés, quantité bonne. Un millésime de garde équilibre alcool/acidité plus intéressant que 2009.
 

Millésime 2009

Les millésimes au Domaine du Mortier
Un point sur ce millésime 2009, des conditions météorologiques exceptionnelles : plus chaud que la moyenne (+13% de cumuls températures), assez sec (602 mm de précipitations contre 694 en moyenne) et un bel ensoleillement (2099 heures contre 2108 en 2003, 2228 en 1989 ou encore 2150 en 1976). Mais ce fût aussi un hiver rigoureux avec 40 jours sous les 0°C et la nature et la vigne en particulier en ont besoin sur le plan physiologique. Un mois de mai orageux avec des inquiétudes concernant le mildiou a finalement donné suite à un très beau temps, une belle floraison et donc de belles sorties de grappes.
Le beau mois de septembre nous a laissé ensuite le temps de préparer les vignes aux vendanges qui ont débuté le 3 octobre. De très beaux raisins très mûrs mais avec peu d'acidité.
Globalement un millésime où nous avons beaucoup appris, des vins très gourmands avec beaucoup de fruits, à confirmer lors de prochaines dégustations.
Concernant les quantités ramassées, enfin une bonne récolte (45hl/ha), 2007 : 26hl/ha et 32hl/ha en 2008.
 

Millésime 2008

Les millésimes au Domaine du Mortier
Malgré des conditions météorologiques très difficiles en 2008, avec notamment un gel précoce le 6 avril, l’année s’annonçait encore compliquée. Le temps pluvieux du mois de mai nous a demandé beaucoup de vigilance, heureusement nous avons été moins touchés par le mildiou que l’an dernier, peut-être grâce à certains choix radicaux effectués l’an dernier qui ont permis de renforcer les défenses naturelles de la vigne. Ceci dit, la maturité a été très longue à obtenir à cause d’un déficit d’ensoleillement compensé par un temps magnifique à partir de mi-septembre. Nous avons donc commencé à vendanger tout doucement le 4 octobre pour finir le 16 octobre. Les raisins étaient d’excellentes qualités gustatives avec des peaux épaisses et des acidités importantes laissant présager certaines cuvées de garde. Les fermentations se sont déroulées à des températures très faibles et mettent beaucoup de temps à se terminer. Nous avons donc décidé de mettre 60% de nos vins à la cave en barrique afin de favoriser la fin des fermentations dans des conditions optimum. Pour le moment, il est très difficile pour nous de vous dire ce que sera le millésime 2008, sauf la cuvée « sables » qui est très fruitée et gourmande en bouche.
 
Concernant les quantités ramassées, nous nous situons encore sur une petite année (32hl/hectare) à cause du gel mais cela aurait pu être pire donc maintien des tarifs 2008 en espérant pouvoir vous contenter car nos stocks sont au plus bas.
 

Millésime 2007

Les millésimes au Domaine du Mortier
Malgré des conditions météorologiques très difficile en 2007, nous avons essayé de ramasser des raisins mûrs. Pour faciliter les vendanges, nous avons choisi de travailler en caisse bois qui permettait de trier aisément car il fallait enlever les grains secs atteints de mildiou mais aussi des grains pas assez mûrs ou encore quelques raisins atteints de pourriture. Encore merci à nos vendangeurs pour leur patience à trier. Donc, vous l’aurez compris, une année très difficile pour nous mais passionnante car c’est encore un millésime insolite avec des vins tendres, gouleyants et le retour d’un degré alcoolique plus conforme aux vins de Loire.
Nous souhaitons attirer votre attention sur nos très faibles rendements depuis 3 ans et encore plus en 2007 avec 26 hl/ha en moyenne sur le domaine. Cela implique donc une revalorisation de notre tarif à compter de janvier 2008. Nous dépendons complètement de votre compréhension face à ce problème et le contexte actuel compliqué n’arrange pas les choses mais la pérennité de notre domaine familial est en jeu.
Nous nous sommes toujours attachés à pratiquer des tarifs accessibles à un maximum de personnes en calculant nos prix au plus juste par rapport aux rendements et charges. Nous souhaitons rester fidèle à ce mode de calcul qui ne tient pas compte des prix du marché mais uniquement de notre travail.
Notre choix s’est toujours porté vers des raisins de qualité, authentiques et exprimant toute la complexité de nos terroirs. Cela passe par un très gros travail dans les vignes (nous ne comptons pas notre temps, la passion nous guide) commencé il y a 10 ans et qui nous le pensons porte ses fruits mais implique de petits rendements. Nous ne pourrons donc pas vous garantir un approvisionnement constant pour chaque cuvée ( notamment les sables) car les stocks sont au plus bas.